FELICITATIONS A L’UD94 !

L’Union Départementale du Val-de-Marne a tenu son vingtième congrès du 15 au 17 novembre à l’Espace Congrès les Esselières à Villejuif et s’est doté d’une nouvelle Commission Exécutive.

 

Félicitations à cette nouvelle CE, renouvelée à près de 50%, qui a immédiatement reconduit Cédric Quintin dans ses fonctions de Secrétaire Général.

Et un grand merci à tous les sortants de l’ancienne Commission Exécutive pour leur engagement au service de l’Union Départementale et de notre syndicat !

BOURSE DU TRAVAIL : MANIFESTATION LE LUNDI 25 SEPTEMBRE

L’INTERSYNDICALE APPELLE À UN RASSEMBLEMENT DÉPARTEMENTAL SYNDICAL, UNITAIRE ET POPULAIRE LUNDI 25 SEPTEMBRE 2017
De 12h à 14h
Devant la Préfecture de Créteil
Avenue du Général de Gaulle

En présence de Philippe MARTINEZ, secrétaire général de la CGT
et avec le soutien des autres organisations syndicales nationales.


Pour exiger :
• Le maintien de la Bourse du Travail au 16 rue Jean Jaurès ;
• Une rencontre avec le préfet et le maire de Villejuif pour débattre de cette situation et trouver des issues.

Nous vous informons, dès à présent, que nous organiserons, le samedi 30 septembre, une journée « Portes ouvertes » à la Bourse du travail de Villejuif

BOURSE DU TRAVAIL : PAS DE TRÊVE ESTIVALE !!!

LES SYNDICATS DE VILLEJUIF EN VOIE D’ETRE EXPULSES DE LEUR LOCAL

LE MAIRE DE LA VILLE PROFITE DE L’ETE

POUR MENER SA SALE BESOGNE

Après plus d’un an de silence de M. LE BOHELLEC, maire de Villejuif, et de sa majorité municipale sur le conflit qui nous a opposé en 2015 concernant l’occupation et l’utilisation des locaux de la Bourse du travail de Villejuif, située au 16 rue Jean Jaurès, c’est en plein cœur de l’été que ce sinistre personnage a déposé un recours devant le tribunal administratif ordonnant l’expulsion de l’ensemble des organisations syndicales de leur siège historique.

La Cgt du Val-de-Marne s’indigne devant ce véritable coup bas et s’élève contre l’acharnement antisyndical dont fait preuve le maire de Villejuif depuis son élection.

Rejetant de façon incompréhensible notre demande de report du procès pour cause de congés d’été, le tribunal administratif de Melun a, aujourd’hui même, ordonné notre expulsion de la bourse de travail dans un délai d’un mois adossé d’une astreinte de 200 euros pas jour de retard.

Dès demain, une rencontre entre les UD CGT et FO se tiendra à Créteil pour échanger sur cette terrible décision. A noter qu’aucune autre proposition de relogement des organisations syndicales n’a, à ce stade, été formulée par la majorité municipale. C’est un coup sans précédent à l’ensemble des salariés et résidents de Villejuif qui vient résolument d’être porté aujourd’hui, ainsi qu’un nouvel affaiblissement du service public sur cette ville déjà bien atteinte par les logiques comptables et austéritaires dont se gargarise Monsieur LE BOHELLEC.

La Cgt du Val-de-Marne ne laissera pas faire. Elle ne permettra pas que les salariés de ces territoires se voient demain un peu plus vulnérables face à leur employeur pour cause de disparition de leur bourse du travail.

Dès à présent, et dans l’unité la plus large et la plus populaire possible, elle s’autorisera à déployer de vastes actions de résistance sur la commune afin que des solutions nouvelles soient trouvées pour garantir, là comme ailleurs, une présence syndicale autonome, utile et efficace pour chaque salarié.

Nos anciens se sont battus pour gagner ces bourses du travail, on se battra pour les garder !

Créteil le 9 août 2017

 

LES JEUDIS DE LA COLERE

 

tract

Ca fait un bout de temps qu’on le sait : ça ne pourra pas continuer comme ça.

Nous, à Villejuif, nous vivons ce mépris au quotidien et de la part de notre exécutif direct en permanence et c’est le service public qui s’en ressent. Nous l’avons déjà dit : nous ne pourrons pas continuer éternellement à faire plus avec moins !

Attaques contre nos emplois, réduction de nos moyens, gel de nos salaires, tentative de suppression du CASC

Face à nous un employeur qui nous demande plus de flexibilité, de faire confiance à notre hiérarchie, plus d’agilité

Et au national : métropolisation sauvage, réduction du budget du CNFPT

D’ores et déjà, nous avons annoncé au maire de Villejuif que tant que nos revendications ne seraient pas prises en compte, nous renoncions à tout dialogue social – fini les groupes de travail qu’il nous a imposé à son rythme et selon ses conditions – tant que nos revendications ne seraient pas entendues, tant qu’il ne ferait pas un pas en direction de ses agents, de ceux qui font le service public aux villejuifois !

Quant aux instances, le Comité Technique et le Comité d’Hygiène Sécurité et Conditions de Travail, de toutes façons elles ne peuvent pas faire leur travail dans des conditions satisfaisantes !

Nous refusons un dialogue social qui n’a pas lieu, qui ne mène à rien !

Assemblée Générale du Personnel le 5 novembre 2015

9h, Bourse du Travail

Suivi d’un débrayage de 10h à 11h