SALAIRES !


Agir pour une augmentation immédiate des salaires, pensions et de la protection sociale !
Depuis des décennies, le niveau de vie des salarié-e-s, des privé-e-s d’emplois et retraité-e-s se dégrade. La préoccupation grandissante d’une majorité de la population est simplement de savoir comment boucler les fins de mois. L’écart se creuse de plus en plus entre la majorité de la population et les plus riches pour lesquels le gouvernement a des égards sans limites : suppression de l’ISF, baisse des cotisations sociales et crédits d’impôts (CICE, etc.). La baisse des financements publics, combinée aux privatisations des services publics, accroît la fracture sociale et les inégalités entre les territoires, en laissant de plus en plus de citoyens sans services publics de proximité.
Ce contexte politique qui « tire » toujours sur les plus précaires et les plus fragilisés au profit des plus riches amène une colère grandissante. L’absence de réponses concrètes et immédiates du gouvernement et du patronat, leur refus d’ouvrir de véritables négociations, génèrent une légitime colère dans la population.
La CGT partage cette colère et porte, encore dans les derniers mois, la nécessité de répondre aux urgences sociales.

La violence imposée par le grand patronat et les gouvernements successifs, à travers la précarisation et la paupérisation des salariés et des citoyens de notre pays, n’est ni physique, ni médiatique mais belle et bien présente au quotidien.
Tout l’enjeu pour notre organisation est que cette colère se transforme en un rapport de force conséquent qui permettra d’exiger et d’obtenir de réelles avancées sociales ; une société juste dans laquelle chacun-e a une place dans une vie digne.
En méprisant les organisations syndicales et en appelant à la disparition pure et simple des corps intermédiaires, le gouvernement méprise les salariés, les privés d’emplois, les retraités.
Des salariés luttent et gagnent sur leurs revendications dans les entreprises, les services publics chaque jour.

Le samedi 1er décembre, journée nationale de lutte contre la précarité et pour l’emploi à l’appel de la CGT et d’associations, a rassemblé plusieurs dizaines de milliers de manifestants sur l’ensemble du territoire dont 15 000 à Paris pour exiger l’ouverture immédiate sur la revalorisation du Smic et des minima de branches, l’arrêt du recours massif aux contrats précaires et une meilleure couverture par l’assurance chômage, en lieu et place des baisses programmées.
La CGT exige le retrait du plan d’économies sur les allocations chômage de 10% en 3 ans.La CGT exige que la réunion de la Commission Nationale de la Négociation Collective du 14 décembre sur le Smic et les minimas de branches soit un véritable rendez-vous de négociations. La CGT adressera un courrier en ce sens au gouvernement qui doit annoncer une augmentation significative du Smic pour le porter à 1800 euros brut, la revalorisation des minima sociaux et des pensions tel que nous le revendiquons.La CGT appelle à signer la pétition « Nos besoins doivent être entendus, j’agis ! », pour les salaires, pensions, l’emploi, les retraites et la protection sociale

La CGT invite l’ensemble des salariés du privé et du public, des privés d’emplois, des retraités, des lycéens, des étudiants à se réunir en assemblées générales, à débattre de cahiers revendicatifs et décider collectivement des modalités d’actions pour préparer les différentes mobilisations nécessaires à l’élévation du rapport de force.

La CGT appelle d’ores et déjà à une grande journée d’action le 14 décembre sur l’ensemble du territoire.

UN PRÉAVIS SERA DÉPOSÉ POUR LA MAIRIE DE VILLEJUIF PAR LES ORGANISATIONS SYNDICALES CGT !

LA LUTTE PAYE !

Après 6 semaines de grève :

Victoire des 160 travailleurs sans-papiers en Ile de France !

Les 160 travailleurs sans-papiers franciliens en grève depuis le 12 février ont pu, tous ensemble, lever les piquets de grève dès la fin de la matinée.

Cette décision  a été collective comme leur lutte, après engagement écrit des autorités publiques, sur une issue favorable à leur demande de régularisation pour tous.

Cette victoire est à mettre au crédit du courage, de la pugnacité et de la solidarité de tous ces travailleurs unis pour un même combat : leurs droits.

Avec la CGT coordonnée entre territoires et professions, ils se sont organisés pour défendre leurs droits et être reconnus comme des travailleurs à part entière.

D’ores et déjà, une Section Syndicale CGT Intérim est née sur l’Ul de Massy (91), pour accueillir ces nouveaux syndiqués issus de la lutte.

La lutte pour l’égalité des droits entre tous les travailleurs, l’unité du salariat, la solidarité  sont les seuls moyens efficaces pour combattre le dumping social !

Montreuil le 23 mars 2018.

Union Régionale d’Ile de France CGT 263 rue de Paris, case 455, 93514 Montreuil cedex. Téléphone 01 55 82 88 00. Fax : 01 48 51 68 97 e-mail : urif@cgt.fr. Site : www.urif.cgt.fr

Et des félicitations toutes particulières aux camarades qui ont, pendant toute la durée du mouvement, assuré les permanences,  y compris de nuit, auprès des travailleurs mobilisés !

Solidarité avec la Guyane en lutte !

Depuis deux semaines, une mobilisation large portée par une grève générale et un mouvement social puissant réclame que le gouvernement réponde aux revendications des habitant-es de la Guyane.

Après quelques jours de négociation les réponses apportées ne répondent toujours pas aux urgences sociales notamment en matière d’éducation et de santé alors que la situation économique et sociale est délétère.

La colère de la population de Guyane est légitime.

Les organisations syndicales CGT, FSU et Solidaires soutiennent les luttes en cours, exigent que le gouvernement assume pleinement ses responsabilités et appellent à manifester notre solidarité et notre soutien aux revendications portées notamment par les organisations syndicales Guyanaises en se réunissant mardi 4 avril à partir de 17 h 30 Place de la République à Paris.

Solidarité avec la Guyane en lutte !

Paris, 3 avril 2017
Communiqué commun CGT, FSU, Solidaires

Soirée de Fête

Une fois n’est pas coutume, nous relayons une communication de la CSD94 qui organise pour Halloween une soirée où les monstres risquent fort de finir sans chemise :

Halloween CEGETTE

VENDREDI 30 OCTOBRE à partir de 21h salle St Just

(30 rue Saint Just à Ivry sur seine)


Le concept est simple : soit tu viens habillé en vermine capitaliste (vieilles chemises conseillées etc..) ou en travailleur libre, fier libérateur de la classe des exploités (avec les accessoires qui vont bien..)


Voici l’événement sur Facebook pour inviter d’autres amis :
https://www.facebook.com/events/1663428970539973/