PUISSANTE MOBILISATION LE 22 MARS

Salut à tous et bravo pour un 22 mars de lutte et de reconquête. Les journées d’action vont continuer, et cela signifie, si nous voulons défendre nos retraites, notre sécu, nos salaires, nos statuts que nous devons nous mettre en condition de faire des journées de grève. Potentiellement plusieurs d’affilée !

Au local, au national, les attaques pleuvent : à Villejuif, on nous supprime le parking de la rue René Hamon du jour au lendemain, sans préavis, sans concertation – à moins qu’on ne considère qu’un questionnaire qui n’a pas obtenu 20% de réponses soit une vraie concertation – sans recours possible. Et qu’arrivera t’il avec le passage au CIA ? Dans de nombreuses villes, le RIFSEEP est appliqué avec une augmentation des primes grâce à l’IFSE et sans recours au CIA. On nous dit en permanence : « On ne peut pas recruter à Villejuif. » Est-ce que le moyen de le faire, c’est de nous faire payer notre propre stationnement et de faire en sorte que nos primes soient soumises à une évaluation injuste, le tout dans une ambiance de chasse au sorcière où on nous rappelle notre « devoir d’obéissance », toutes les cinq minutes ? Soyons sérieux. Trop de collègues en sont tombés malades. Si nous voulons que les Villejuifois continuent de bénéficier d’un service public de qualité, si nous voulons continuer à travailler dans des conditions acceptables, il faudra en passer par la reprise d’un dialogue avec le maire, qui n’arrivera que si il entend que nous ne sommes pas satisfaits. Et que nous demandons simplement le respect qui nous est dû en tant que travailleurs, en tant que citoyens. Pourquoi le lieu de travail serait-il l’endroit où s’arrêtent nos droits ?

Et au national, le Point d’Indice est gelé, la journée de carence est rétablie, la CSG a augmenté… Les médias décrivent les fonctionnaires comme des privilégiés, comme la cause de la dette de la France – alors même que l’évasion fiscale galope et que les bénéfices des entreprises du CAC quarante sont en constante augmentation. Les inégalités se creusent, entre les hauts et les bas salaires, entre les hommes et les femmes… On nous prend pour des billes. On nous oppose. On nous divise. Pour mieux achever notre statut et en finir avec le service public, pour transformer les administrations en gestionnaires de prestataires… Mais quid de nos savoirs-faire ? De l’égalité à l’accès au service public ? Peut-on laisser notre république se financiariser ?

Il n’y a pas d’alternative ? C’est le refrain des présidents de la république, qui l’ont piqué à Margaret Thatcher. Il y a toujours des alternatives. L’histoire n’est jamais écrite d’avance. C’est à nous de prendre nos responsabilités aujourd’hui et de l’écrire maintenant, ensemble.

Rien n’est écrit d’avance !

Alors mettons nous en condition de remporter cette lutte : mobilisons nous !

 

RIFSEEP : RASSEMBLONS-NOUS !

Après être passé en Comité Technique sans que nous puissions y faire apporter la moindre modification, le RIFSEEP va nous tomber dessus : Prime au mérite, rémunération à la tête du client !

 En assemblée générale, les agents ont décidé d’un

RASSEMBLEMENT DEVANT LE CONSEIL MUNICIPAL

VENDREDI 8 DECEMBRE 2017 à 19 h

Soyons nombreux pour faire entendre nos voix

 

NOUS DEMANDONS :

La garantie que tous nos collègues amputés de salaire soient rétablis dans leurs droits avec effet rétroactif à la date de l’amputation ;
Que monsieur le Maire renonce à la mise en place du CIA au moins jusqu’au réexamen du RIFSEEP obligatoire dans quatre ans ;
Que monsieur le Maire produise un courrier au ministre de la dépense publique lui demandant de renoncer au gel de notre point d’indice ;
Que monsieur le Maire s’engage à compenser la journée de carence ; que monsieur le maire s’engage à continuer d’augmenter l’IFSE pour les deux années à venir, d’une enveloppe supérieure ou égale à 200 000 euros ;
Que soient fournies les pièces obligatoires que nous avons déjà demandées à plusieurs reprises ; enfin l’engagement écrit cosigné avec votre adjointe aux Ressources Humaines, comportant l’engagement de ne pas baisser notre régime indemnitaire.

20171205 – Tract Rassemblement Pétition RIFSEEP

 

 

RIFSEEP : CA VA CHANGER QUOI SUR NOS FEUILLES DE PAYE ?

Depuis le temps qu’on explique à la Direction Générale des Service et aux élus que nous avons parfaitement compris ce qu’est le RIFSEEP – et depuis le temps qu’ils nous expliquent qu’on a pas compris pour pouvoir continuer à nous expliquer sans jamais changer une virgule de leur projet… C’est au point qu’hier en séance du Comité Technique on nous a encore re-réexpliqué… Mais nous c’est pas ça qu’on veut !

Parce qu’on a fort bien compris :

 

MAIS IL N’Y A AUCUNE FATALITÉ !

 

 

20171123 – Tract Pétition RIFSEEP v2

16 NOVEMBRE : TOUS ENSEMBLE !

En conséquence de l’appel à une grande journée de mobilisation le 16 novembre, nous déposerons un préavis de grève pour la journée.

D’ores et déjà, rendez-vous à midi, le 16 novembre au local syndical, pour un départ groupé vers la manifestation à 13h.

Le seul moyen d’y être le plus nombreux possible, c’est d’y aller tous !