UNE FERMETURE D’ECOLE ? NON MERCI…

pour-toutes-les-droites-definitivement-ce-qui-predomine-c-est-la-haine-des-fonctionnaires_5124182-MVous pouvez signer ici la pétition en ligne contre la fermeture de l’école Karl Marx.

Dans la série « il vaut mieux entendre ça que d’être sourd », nous avons eu droit récemment à une déclaration de monsieur le maire : « La priorité de l’équipe municipale c’est l’enfance et la petite enfance. »

Et puis, le vendredi soir suivant, en Conseil Municipal, on apprend que les rumeurs de fermeture de l’école Karl Marx qui courent depuis des mois sont fondées.

Principal argument pour cette fermeture : le coût financier des éventuels travaux à réaliser dans cette école dont les services savent pertinemment qu’il pourrait être pris partiellement en charge du fait qu’elle est classée monument historique. Qu’elle soit compliquée à entretenir, c’est un fait, mais l’État, qui la protège en l’ayant classée, est tenu de participer financièrement aux travaux de rénovation…

Au fait, pourquoi ? Tout simplement parce que l’école Karl Marx, inaugurée en 1933 est une pierre de rosette, un modèle pour tout ce qui allait se faire plus tard en matière d’école dans toutes les banlieues du monde. Aujourd’hui encore, des architectes du monde entier se déplacent pour la visiter.

Outre cette dimension culturelle, c’est une école de quartier à laquelle les parents sont attachés. C’est un équipement qui répond aux besoins de la population et la supprimer serait une réduction des moyens de rendre le service au public.

D’ailleurs, toujours en Conseil Municipal on apprenait aussi que si la population en âge d’être scolarisée stagnait cette année à Villejuif, les études montraient qu’elle allait continuer d’augmenter dès l’année prochaine.

Fermer cette école est donc un calcul sur du très court terme. Les élus locaux d’une ville de bientôt 70 000 habitants (c’est ce que nous annonce le maire) ne sont ils pas aussi comptables du moyen et long terme ?

En outre, l’idée de la céder au département en escomptant que celui-ci la transformera en annexe du collège revient à refiler la patate chaude à un autre territoire… Mais l’addition sera tout de même pour les Villejuifois puisque ce sont eux qui payent leurs impôts pour abonder les caisses du département… Ni vu ni connu je t’embrouille… D’autant plus qu’à priori, des travaux pour transformer une maternelle en collège sont plus coûteux que des travaux pour la remettre en état…

Il y a de quoi se demander si ce n’est pas parce qu’elle s’appelle Karl Marx et qu’elle a été inaugurée par Paul Vaillant Couturier qu’elle est dans la ligne de mire (comme une certaine place Georges Marchais) ? A moins naturellement que ce ne soit parce qu’elle est sise dans un quartier dit « populaire ». Est-ce que c’est moins grave que les écoles soient plus loin dans les quartiers des pauvres ?

On se perd en conjectures…

QUEL SCOOP !

CASC FerméLes organisations syndicales et les administrateurs du CASC ont été reçues hier matin par monsieur Le Bohellec et madame Loudière. D’emblée, nous avons été informés de ce dont nous nous doutions déjà : vendredi 27 mai, le bureau municipal a voté à l’unanimité le passage d’une convention avec le CNAS. Cela signifie la non-reconduction de la convention avec le CASC.

Rien n’y aura fait : ni un tableau comparatif nettement en faveur des prestations du CASC, ni nos propositions de réduire encore nos budgets de fonctionnement, ni les 647 pétitions des agents remises lors du Conseil Municipal de mars, ni le refus franc et massif du questionnaire proposé par l’administration auquel les agents ont répondu massivement : « Nous voulons garder notre CASC. »

Pire, avant même la fin de la consultation des des agents, nous apprenions que l’affaire était « pliée », un accord écrit ayant été passé avec le CNAS pour une adhésion de la ville au 1er septembre : avant la fin du nécessaire dialogue social, l’employeur nous faisait un enfant dans le dos…

 

Assemblée Générale du Personnel Pour notre CASC

Jeudi 2 juin 2016 de 9h30 à 10h30 à l’Union Locale – 16 rue Jean Jaurès

Les organisations syndicales CGT et le CASC

Appellent massivement à la présence des personnels ce jour 

Refusons ensemble ce choix injuste et autoritaire

FERMETURE DES ACCUEILS DE LOISIR EN AOUT

Afficher l'image d'origineDe nouveau, notre employeur s’épanche dans le Parisien, cette fois ci au sujet de la fermeture des accueils de loisir au mois d’Août : http://www.leparisien.fr/villejuif-94800/villejuif-la-fermeture-en-aout-des-accueils-de-loisirs-inquiete-22-05-2016-5819029.php

Les syndicats CGT O/E et UGICT sont absolument scandalisés par les déclarations de notre employeur, monsieur LE BOHELLEC.

Si les accueils de loisirs ferment, ce n’est pas du tout pour permettre aux agents de prendre trois semaines de congés : c’était déjà le cas  ! Et heureusement, car c’est la loi !

Il s’agit bien de faire des économies mais les agents ne bénéficieront pas de congés supplémentaires pour autant. Au contraire, certains seront sur place et sont en attente des missions qui leur seront confiées pendant cette semaine pour laquelle ils n’avaient pas déposé de congés, la décision de l’exécutif ayant été prise trop tard pour rendre possible le bougé de leurs dates. Il est fort regrettable que comme le gouvernement, l’exécutif prenne ce type de décision sans concertation aucune. S’il  y avait eu  passage au Comité Technique, comme cela aurait dû être le cas, cela aurait permis à l’employeur de prendre en compte les différents paramètres qui montrent que l’économie ne sera pas très grande mais que les impacts sont eux non négligeables. Il s’agit tout simplement d’économiser les fluides, les repas et les goûters qui auraient été servis cette semaine aux enfants des accueils de loisirs !

Nous dénonçons à la fois la pratique et le mensonge qui l’entoure !

Nous, agents territoriaux, avons évoqué hier en AG la possibilité de nous organiser sur nos temps de congés pour accueillir les enfants des familles en difficulté sur cette semaine afin de pallier à ce manquement de l’exécutif et à cette carence de service public.