Elections CNRACL

1er MARS AU 15 MARS ELECTIONS CAISSE NATIONALE de RETRAITE des AGENTS des COLLECTIVITES LOCALES (CNRACL)

VOTER C’EST LUTTER

Fin 2019 et début 2020, nous avons connu trois mois d’une intense mobilisation pour la défense de nos régimes spéciaux de retraite, et vécu la mise en avant des personnels territoriaux et de tous les «premiers de corvées» dont l’activité a été essentielle durant la première période de confinement ! La Pandémie nous a épargné cette réforme jusqu’ici, et le gouvernement ne voulait pas prendre de front les ayants droits de la C.N.R.A.C.L.

Mais Macron et Castex le confirment : la réforme des retraites et la mise en place du système par points demeure un objectif quasi immédiat. Il faut faire plaisir aux fonds de pension privés !

Dans ce contexte d’attaques sans précédent contre notre système de retraite, acquis des grandes conquêtes de la Libération, les élections de la CNRACL revêtent une importance prioritaire.

VOTEZ MASSIVEMENT CGT,

Exprimez notre volonté d’agents territoriaux de conserver notre Caisse de retraite par répartition dans un esprit de solidarité intergénérationnelle. Ces élections concernent actifs et retraités, mais aussi les agents de la fonction publique hospitalière, soit 2,2 millions d’actifs et 1,4 millions de retraités.

VOTER C’EST AGIR !

Notre régime de retraite géré par la C.N.R.A.C.L est l’un des derniers à organiser un suffrage universel direct pour désigner les membres de son Conseil d’Administration.

La CGT accorde une légitimité aux membres élu-e-s, et condamne la mise en place de décideurs nommés par l’État.

Nous devons nous battre pour permettre une participation massive à ce scrutin !

En 2014 la CGT était sortie largement majoritaire, mais la faible participation demeurait inacceptable. La C.N.R.A.C.L est bien sûr une caisse de retraite. Elle agit au quotidien pour les personnels en activité dans le cadre des accidents de service et des maladies professionnelles. 

Au moment où nos CHSCT sont condamnés par la loi de transformation de la Fonction Publique, à la sauce Macron, il s’agit pour nous d’en affirmer l’importance capitale !
Une instance dédiée à la santé et la sécurité, ce n’est pas de trop !

La CNRACL finance, avec le Fond National de Prévention, des audits et conseille les employeurs et les CHSCT dans le but d’améliorer les conditions de travail, l’hygiène et la sécurité.

VOTER CGT C’EST LUTTER pour une retraite décente à 60 ans, et permettre aux jeunes et demandeurs d’emplois de trouver du travail dans ce contexte difficile.

VOTER CGT C’EST SE BATTRE pour la reconnaissance des emplois pénibles et des départs en retraite adaptés.

VOTER CGT C’EST AGIR pour le rejet des mises en retraites d’office, et la mise en place de formation et de postes aménagés pour les personnels frappés d’invalidité.

ALORS VOTEZ CGT POUR LA CNRACL !

CNRACL : Un budget 2017 dans la lignée de la Convention d’objectifs et de Gestion (COG) !

retraites-probleme

Lors du conseil d’administration de la CNRACL du 15 Décembre 2016, les administrateur-trice-s CGT ont voté contre le budget de gestion administrative 2017. Ce budget a été construit sur la base de la COG (Convention d’Objectifs et de Gestion), contre laquelle notre composante avait voté.

La composante CGT a, une nouvelle fois, dénoncé les restrictions budgétaires imposées par le gouvernement, ainsi que le non-respect des engagements des ministères de tutelles annoncés lors de la discussion de la COG. Ce budget entraine encore des suppressions d’emplois dans les services gestionnaires, se traduisant par une pression de plus en plus forte concernant les agents qui traitent des dossiers régulièrement compliqués.

Ces réductions d’effectifs font suite à de multiples réformes imposées par le gouvernement et les précédents, qui ont largement complexifié notamment la réglementation.

Alors que les employeurs, hospitaliers et territoriaux, sont amenés à interroger quotidiennement la caisse pour tenter d’informer au mieux les agents, comme le prévoit la loi, ce sont encore des moyens supprimés. Au final, ce sont les agents des collectivités et hospitaliers, qui vont se retrouver à faire les frais de ces restrictions. En effet, de nombreux professionnels ne savent plus à quel moment elles-ils peuvent prétendre à la retraite et avec quel montant. (cf. Lettres électroniques diffusées après chaque CA où les administrateur-trice-s CGT déplorent des situations dramatiques générées par ce manque d’information en direction des agents et en amont de leur départ en retraite)

Pour les administrateur-trice-s CGT de la Caisse, au contraire, il faut pour répondre aux justes attentes des agents sur leurs carrières et sur leur niveau de pensions, en conservant les emplois nécessaires et en créant d’autres. Les limites sont atteintes, et la disposition législative d’informations n’est pas assurée.

Résultat des votes :

  • Employeurs hospitaliers et territoriaux pour (6)

  • CGT et FO contre (6)

  • CFDT Abstention (2)

Source : Fédération CGT des Services Publics