PRÉAVIS DE GREVE POUR LE MOIS DE JUILLET 2019

Monsieur le Maire,

 Vous voudrez bien prendre en compte ce nouveau préavis de grève.

En dépit de votre engagement à faire de l’année 2019 « l’année du bien être au travail », vous persistez à ne pas prendre en compte la parole des agents et des représentants du personnel.

Bien qu’ayant reçu le 28 mai dernier les agents du service entretien des écoles vous démontrez dans les paroles, les écrits et les actes que vous ne souhaitez ni écouter ce que les agents vous disent, ni honorer les engagements que vous prenez devant eux.

Vous avez par ailleurs refusé d’entendre les revendications en matière d’embauche, de mise au stage et de remplacement des agents.

Il est inacceptable que vous adoptiez lorsque vous nous recevez une posture d’écoute, voire de compréhension, que vous nous souteniez que vous comprenez les problèmes que nous rencontrons dans les services, et que dans le même temps vous diffusiez par voie de courriers aux parents d’élèves ou dans la tribune du VNV de propos calomnieux qui remettent en cause tant le droit de grève que la probité et l’intégrité des agents de cette ville.

Vous vous êtes engagé lors de la rencontre du 24 mai à ce que les personnels de l’association qui vient en soutien des agents  arrivent plus tôt. C’est le seul engagement qui soit tenu, mais cela ne résout en rien la situation du service. Vous vous étiez également engagé à ce que des embauches soient réalisées pour l’école Simon Veil, il a été annoncé aux agents que ça ne serait pas le cas et qu’il serait fait appel au privé, tant pour le gardiennage que pour l’entretien de cette nouvelle école.

Nous ne pouvons l’accepter. Nous ne pouvons continuer de tolérer ce double langage, et votre refus répété d’infléchir la politique que vous appliquez au personnel de cette ville et qui s’appuie sur trois ressorts :

  • Pratiquer à tout coût, notamment celui de la santé de vos agents, une politique de non remplacement des départs en retraite et de précarisation des personnels ;
  • Soutenir votre Directeur Général dans son entreprise violente et répressive de brimades et de coercition dont les seuls buts sont d’éteindre toute contestation et d’inciter au départ ou au silence les agents qui ont consacré leur carrière à cette collectivité ;
  • Ignorer systématiquement toute expression du syndicat majoritaire au sein de votre personnel au prétexte que celui-ci vous déplaît, et ainsi refuser d’écouter les agents de la ville.

Le service entretien des écoles est loin d’être le seul à être impacté par cette politique. L’obsession de la réorganisation avec des dossiers incomplets au comité technique et sans concertation des équipes génère dans tous les secteurs un mal-être grandissant, qui se traduit par de multiples saisines de nos syndicats et par un nombre accru de demandes de sanctions disciplinaires.

Cette augmentation n’est pas la preuve que le « management » du Directeur Général des Services fonctionne bien : c’est le contraire !

Par une culture de la sanction, de l’opacité des procédures, de l’entre-soi, de l’inégalité de traitement et du double langage, la direction générale place les agents de cette ville en porte-à-faux vis-à-vis des usagers et de leurs missions et engendre un climat de défiance, d’insécurité qui sera néfaste sur le long terme tant pour l’organisation du travail que pour la santé des agents et ultimement pour la continuité du service public !

Aussi, nos organisations restent disponibles pour toute négociation sur les revendications du personnel dans son ensemble :

  • La mise au stage des agents en CDD ou CDI,
  • le subventionnement du CASC,
  • une solution de stationnement pour une plus grande partie du personnel,
  • la suppression du CIA et l’augmentation globale de l’IFSE dans le cadre du RIFSEEP tant que celui-ci n’a pas été abrogé par l’état,
  • une meilleure prise en charge de la mutuelle,
  • la prise en charge d’une assurance prévoyance pour vos agents,
  • une meilleure participation à la restauration des agents,
  • le respect des prérogatives des instances de représentation du personnel,
  • une prise en compte réelle des maladies professionnelles et des accidents de service,
  • et surtout un terme à la politique de management par la terreur menée par votre direction générale.

Nous appelons les employés municipaux à des journée de mobilisation et de grève de  0 à 24 h pour les journées 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30 et 31 Juillet 2019 inclus.

Nous vous rappelons que le dernier alinéa de l’article L. 2512-2 du Code du travail est applicable à la Fonction Publique Territoriale et il impose aux parties à la grève (employeur et employés), de négocier pendant la durée du préavis. Ces parties ont 5 jours pour tenter de trouver une solution et éviter la grève.  Aussi, nous nous réservons le droit de recourir à tout moyen légal pour que vous soyez rappelé à cette obligation.

20190621 – Préavis de Grève Juillet

ASSEMBLEE GENERALE DES TERRITORIAUX DE LA MAIRIE DE VILLEJUIF

A la soirée des vœux au personnel, Le Maire nous présenté 2019 comme l’année du bien-être au travail. Ce sont de jolis mots, mais ils sonnent faux. Ce n’est pas en nous offrant plus de précarité et de mobilité qu’on nous fera sentir mieux !

 

Comment peut-on croire un seul mot de notre employeur ?

  • Quand il permet une réorganisation à marche forcée sans discussion, sans concertation, sans construction collective et sans passage au CT. Les agents se voient dépossédés de leur outil de travail, de leurs missions, jugés par un cadre présent sur le pôle depuis 2 mois comme inefficaces et incompétents.

 

Comment peut-on croire un seul mot de notre employeur ?

  • Quand des agents sont laissés à l’abandon par la DRH, placés en Maladie Ordinaire d’office alors qu’ils  sont en position statutaire de reclassement et qu’on leur annonce qu’ils ne peuvent pas être sur des postes vacants permanent parce que l’on préfère embaucher à l’extérieur.

 

Comment peut-on croire un seul mot de notre employeur ?

  • Quand une majorité de CDD d’un an sont reconduit sur des durées plus courtes de 3 à 6 mois plongeant ainsi des agents de grande qualité professionnelle dans la précarité.

 

Comment peut-on croire un seul mot de notre employeur ?

  • Quand on ne connaît pas les critères d’attribution de l’IFSE (part de notre régime indemnitaire), et ne parle on pas des critères d’attribution du CIA ou des services entiers on reçu comme consigne de donner des avis défavorable à tous les agents. Est-ce pour permettre aux gros salaires de la ville de s’enrichir encore plus ? Est-ce pour les remercier de maltraiter les agents et les cadres de leurs directions ?

 

Venez nombreux construisons ensemble du devenir de nos emplois à la Mairie de Villejuif.

 

Si nous voulons être respectés nous devons l’imposer coûte que coûte.

 

Assemblée Générale du personnel

le jeudi 31 janvier de 10h à 12h ou de 14hà16h

au local syndical rue Sévin.

 

 

Version imprimable : 20190122 – Tract AG de Janvier

 

LETTRE DE L’UGICT DU 30 JANVIER 2017

 

Veillez aux conditions de travail…
N° 616 – Semaine du 30 janvier 2017
– Billet de la Semaine –

Des réformes qui ne passent toujours pas

conditions de travail
Les réformes du quinquennat de François Hollande ont dégradé les conditions de travail… Ce n’est pas la CGT qui l’affirme. C’est un sondage  BVA pour le site www.mediarh.com publié vendredi 27 janvier qui l’affirme.

Lire la suite

– à lire sur le site –

Lettre ouverte du SNJ-CGT à leurs collègues journalistes américains

journalistes
Chers consœurs et confrères,
Le président des Etats-Unis s’en était pris avec véhémence à Jim Acosta lors de sa première conférence de presse ; Donald Trump avait estimé que la chaîne CNN déversait des « fake news ».

Lire la suite

Réorganisation des implantations chez Nestlé : des emplois menacés en France

carte monde
Les inquiétudes sont grandes parmi les 13 000 salariés de Nestlé en France depuis que la direction a annoncé la mise en place de « Nestlé Business Excellence » (NBE), projet mondial de restructuration de ses activités dans l’ensemble de ses sociétés. La CGT Nestlé France dénonce les suppressions d’emplois à venir.

Lire la suite

1ère Victoire : François Mariani condamné à verser 1 500 euros à un inspecteur URSSAF

justice
L’ex-président de la Chambre de commerce et d’industrie de Vaucluse a été condamné à verser 1500 euros à Philippe Pascal, inspecteur URSSAF.

Lire la suite

Guide du négociateur en prévoyance lourde & complémentaire santé

Guide
prévoyance
L’Ugict-CGT publie un guide prévoyance à destination des administrateurs et des négociateurs.

Lire la suite

4 questions sur la Mutuelle de tracts

Mutuelle de tracts
L’Ugict vient de lancer une Mutuelle de tracts 100% participative, publiquement accessible, et avec des fonctionnalités supplémentaires pour les responsables syndicaux inscrits à syndicoop.fr

Lire la suite

 – ACTUALITÉS –

Explosion des CDD depuis 15 ans

Syndicats et patronat ont repris langue en décembre pour faire un « diagnostic partagé » sur l’épineux dossier, en programmant une série de réunions jusqu’au 15 février, date à laquelle ils décideront de rouvrir ou non les négociations.

Lire la suite

Plan de modulation du temps de travail à la signature chez Dassault

Un projet de modulation du temps de travail sur trois ans, dispositif rendu possible par la loi travail, est sur la table chez Dassault Aviation.

Lire la suite

Mobilisation pour les salaires dans l’énergie

Les salariés de l’énergie sont appelés à la mobilisation et à la grève mardi 31 janvier pour demander l’ouverture d’une « véritable » négociation sur le salaire de base, dont les employeurs ont décidé le gel en 2017.

Lire la suite

Etude sur l’évolution des salaires

Publication de l’étude de la DARES (ministère du Travail) « Les salaires par secteur et par branche professionnelle en 2014 .

Lire la suite

 Campagne sur le droit à la déconnexion
– LA SEMAINE –

L’actu en bref – 30 janvier 2017

Jeudi 26 janvier
  Le numéro un des guides fiscaux, la VO Impôts est présenté à la presse. Qu’est-ce qui change en 2017 ? L’inquiétante histoire du prélèvement à la source, nouvelle baisse de 20 % pour les revenus modestes… Décryptages et analyses pour tout comprendre et ne pas payer un euro de trop. 
Commandez en ligne sur nvo.fr

Mardi 31 janvier
   Les salariés de l’énergie sont appelés à la mobilisation et à la grève mardi pour demander l’ouverture d’une « véritable » négociation sur le salaire de base, dont les employeurs ont décidé le gel en 2017.

Jeudi 2 février
  La CGT a lancé jeudi un appel à la grève des cheminots le 2 février pour défendre le service public ferroviaire, demander l’arrêt des suppressions d’effectifs à la SNCF et du recours à des sous-traitants pour un certain nombre de chantiers.

Mercredi 8 mars
  La CGT appelle dans le cadre d’un collectif unitaire à faire du 8 mars une journée d’action et de grève pour les droits des femmes, avec un temps fort de débrayage à 15 h 40.

– formation –

Retraite : Conséquences des réformes adoptées depuis 1993 et perspectives


Intentions de l’organisation

Former des militants en capacité d’argumenter, à l’oral et à l’écrit, le rétablissement du droit à la retraite dès 60 ans avec une pension nette représentant au minimum 75 % net du salaire de fin de carrière (avec un minimum fixé au SMIC net) pour l’ensemble des salariés, ICTAM compris.

Lire la suite

Communication web : construire et gérer un site avec la plateforme Reference-Syndicale.fr

plateforme
Ce stage s’adresse à tous les militants, qu’ils soient chargés de la communication de leur syndicat ou non. Il s’agit (1) d’appréhender les grandes tendances de la communication web et de se familiariser avec certains outils (réseaux sociaux notamment), et sur le plan pratique (2), de savoir faire vivre un site web au service de l’activité syndicale. Cette formation vous aidera à prendre en main votre site sur la plateforme Reference-Syndicale.fr et à comprendre les enjeux de la communication web, en particulier en direction des jeunes et des ingénieurs et cadres.

Lire la suite

Comprendre les déterminants de l’entreprise et du management

foule
Intentions de l’organisation

Pour la plupart des salariés d’encadrement, dans le secteur privé comme dans la fonction publique, le mal-être au travail, le sentiment de gâchis de ses compétences, de non-reconnaissance ont pris des proportions parfois dramatiques.
Quels sont les déterminants de cette situation ?

Lire la suite

– PLATEFORME DE SITES –
 Reference-syndicale.fr

 

PRIORITÉ A LA FORMATION ?

pour-toutes-les-droites-definitivement-ce-qui-predomine-c-est-la-haine-des-fonctionnaires_5124182-MDepuis le temps qu’on nous répète en mairie de Villejuif que priorité est donnée à la formation… Que le moyen ultime de management était la montée en compétence des agents, leur valorisation… Que le budget formation devait être exécuté dans son entier,qu’il avait été doublé… Bref, qu’il fallait mettre le paquet là dessus !

Eh non ! A Villejuif, le temps qu’on obtienne l’aval pour une formation, les dates de la formation sont déjà passées. Un moyen comme un autre de faire des économies sur le dos des agents.

Mieux. Nous venons d’apprendre que la formatrice qui s’occupait de la remise à niveau des agents, notamment ceux qui se trouvent en grande difficulté face à l’écrit, voyait venir… la fin de son CDD… Ex abrupto… Elle n’avait été informée de rien avant et personne ne sait ce qu’il va advenir de ses stages et de sa mission…

Il est donc, contrairement à ce qui nous avait été annoncé, mis fin à de nombreux CDD et les tâches qui restent sont réparties sur les collègues…

Quant à l’objectif de permettre aux agents de monter en compétence et de se former, on voit bien ce qu’il en est.