DIX JOURS DE CONGES EN MOINS ?

DIX JOURS DE CONGES EN MOINS ?

 

Et il faudrait qu’on soit plutôt satisfaits d’avoir été consultés ?

 

Le 24 février, l’état a trainé la mairie devant le tribunal administratif pour la contraindre à appliquer la loi de transformation de la fonction publique, et augmenter sans contrepartie notre temps de travail !

A la suite de notre assemblée générale du 10 mars, nous avons été reçus par l’exécutif et l’administration et avons convenu de trois rencontres de travail. Entre temps, nous avons demandé une augmentation de la prime, pour compenser cette perte d’acquis, et il nous a été répondu que non. Cette option, n’apparaissait même pas sur les questionnaires, que plus de 900 agents ont rempli ! L’employeur le vit comme un plébiscite, et entend passer au Conseil Municipal du 10 mai prochain sa version : adapter notre temps de travail aux besoins du service public, et donc, tirer profit de cette transformation sans compensation pour nous, les agents ! Sans même la moindre garantie !

Mais quand on ne vous pose que les questions qui ne fâchent pas, est-ce que c’est vraiment une consultation ?

LA CGT a refusé de siéger au comité technique du 21 avril. Celui-ci est repoussé au 28. Oui, il y aura mutuelle, prévoyance, CASC, etc… L’exécutif s’y est engagé (verbalement).

Mais si nous savons à peu près quand nous devrons travailler plus, nous ne savons absolument pas quand ces compensations – qui n’en sont pas réellement, puisque certaines sont des obligations de la loi de transformation de la fonction publique – entreront en vigueur !

Sommes-nous prêts à accepter de perdre dix jours de congés sans compensation financière ?

 

HEURE D’INFORMATION SYNDICALE

LE MARDI 10 MAI, de 14h à 16h

(Bourse du Travail, 16 rue Jean Jaurès)

Et

RASSEMBLEMENT
A PARTIR DE 18h30

DEVANT LE CONSEIL MUNICIPAL

Laisser un commentaire