PROMOTION INTERNE A LA MAIRIE DE VILLEJUIF

Nous avons été invités à deux réunions concernant la promotion interne, ces dernières semaines. Les listes nous ont été envoyées le 21 avril.

Trois grades étaient concernés par ces réunions :

  • Le grade d’animateur. Il n’y a pas eu de réunion préparatoire sur cette liste, malgré les promesses de l’élue au personnel et de la direction générale. 47 agents étaient promouvables. 8 dossiers ont été envoyés au Centre Intercommunal de Gestion. La date limite d’envoi était le 31 mars 2021
  • Le grade d’Agent de Maîtrise. 131 agents étaient promouvables. 5 dossiers ont été envoyés au Centre Intercommunal de Gestion. La date limite d’envoi était le 31 mai 2021.
  • Le grade d’Attaché. 61 agents sont promouvables. Les dossiers n’ont pas encore été envoyés au CIG. La date limite d’envoi est le 30 juin.

Les critères retenus par l’administration et les élus pour choisir quels dossiers envoyer au Centre Intercommunal de Gestion étaient :

  • Un avis favorable du supérieur hiérarchique.
  • L’ancienneté dans le grade.
  • Le fait d’être ou non en position d’encadrement.

Pour mémoire, certains agents sur ces listes, sont promouvables depuis aussi longtemps que 2003 (selon l’administration, parce qu’en fouillant un peu mieux dans les dossiers nous avons trouvé le cas d’une collègue qui aurait pû être promue dès 1992…)

Nous souhaitions, lors de ces réunions, faire remonter les cas individuels d’agents dont la carrière était bloquée. Par exemple, certains agents n’étant pas informés de leur devoir en matière de formation il y a de cela quelques années voient aujourd’hui s’envoler toute possibilité de promotion interne. La réponse a été : « Il ne leur reste plus qu’à passer des concours ». Ce n’est pas la réponse que nous souhaitions entendre. Nous savons que ce n’est pas la réponse que ces agents souhaitent entendre non plus. Mais travailler à trouver des solutions pour ces cas-là n’est pas à l’ordre du jour.

Nous avons par ailleurs demandé que les critères soient assouplis, au vu du retard pris par la municipalité en matière de promotion interne ces dernières années. Cela n’a pas été possible.

Nous avons cherché à soulever le fait que la responsabilité – qui justifie le passage à un grade supérieur – n’est pas synonyme d’encadrement d’agent. Nous considérons qu’un agent qui manipule une machine chère et/ou dangereuse, par exemple, ou un agent qui fait profiter la collectivité d’un savoir faire né d’une expérience assez longue dans son poste devrait pouvoir prétendre à une promotion interne.

Nous notons au passage que les critères utilisés actuellement excluent de fait les collègues qui exercent des mandats syndicaux – puisque ceux-ci ne sont de fait plus considérés comme étant en position d’encadrement et. n’ont pas de hiérarchie qui rendrait un avis favorable les concernant – et défavorisent les femmes – dont le Rapport d’Etat de la Collectivité montre qu’elles sont moins souvent en position d’encadrement.

La dernière réunion concernant la liste des attachés s’est tenue le 19 mai, et a duré 15 minutes. 

En d’autres termes, nous avons eu beau essayer, il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. 

 

Laisser un commentaire