TOUS CONTRE LA LOI DE TRANSFORMATION DE LA FONCTION PUBLIQUE !

RASSEMBLONS-NOUS

LE MARDI 25 MAI 17H30 

DEVANT LA MAIRIE DE VITRY

POUR FAIRE ENTENDRE NOTRE VOIX AUPRES

DES ELUS DU CONSEIL DE L’EPT 12

Dans cette période de crise sanitaire, l’utilité des services publics apparaît pour beaucoup comme une évidence. Avec ses plus de 230 métiers, la fonction publique territoriale est un socle de notre économie et la garantie de l’égalité des citoyennes et des citoyens devant les services rendus à la population.

Pourtant, pour livrer des secteurs d’activité entiers aux appétits des actionnaires et verser toujours plus de contributions financières au secteur privé, la fonction publique et les fonctionnaires sont la cible de la politique libérale des gouvernements successifs.

 

EXIGEONS L’ABROGATION DE CETTE LOI DE CASSE DES SERVICES PUBLICS

 

La loi de transformation de la fonction publique, votée en catimini le 6 août 2019, est destructrice de nos droits et des services publics.

Elle prévoit :

  • La fin des accords locaux remettant en cause la libre administration de leur Commune par les élus et le passage aux 1607 heures annuelles avec une réduction à 25 jours de congés annuels. Le but étant, à terme, d’entraîner la suppression de dizaines de milliers d’emplois dans la fonction publique territoriale comme le souhaite le gouvernement.
  • Un recours plus important aux CDD, contrats de projet et développement de la précarité.
  • Le détachement d’office de l’agent en cas d’externalisation (mise à disposition du privé). – La fin des C.A.P (Commission administrative paritaire) en dehors des recours.
  • La fusion des Comités Techniques et des CHSCT en comités sociaux d’administration avec au total moins de représentants du personnel et moins de moyens pour défendre les intérêts des agentes et agents.
  • Le droit de grève pour les agents s’individualise et dans certains services (notamment à l’EPT la collecte et les déchets ménagers) leur droit de grève est limité (réquisition).

 

Cette loi est un coup porté aux services publics, aux fonctionnaires et à notre pays.

 

UNE LOI A CONTRE SENS DE L’HISTOIRE

 

Alors que le réchauffement climatique met en danger notre vie même sur cette planète, que les inégalités sociales se creusent et que les repères reculent dans nos sociétés, nous avons besoin plus que jamais d’une politique de service public forte et utile au pays et à la population.

La France n’est qu’au 6ème rang des pays dits développés, en nombre de fonctionnaires pour 1000 habitants. Dire qu’il y a trop de fonctionnaires est un mensonge !

L’avenir est aussi de travailler moins et mieux, afin que toutes et tous puissent travailler. Aux Pays-Bas le temps de travail hebdomadaire moyen est de 29,5 heures et le chômage y est beaucoup moins important qu’en France. En Espagne, dans le privé la semaine de 32heures est expérimentée. La CGT milite pour le passage aux 32h00 pour le public comme pour le privé.

 

FONCTIONNAIRES MAIS PAS BOUCS EMISSAIRES

 

Le gouvernement, pour faire passer sa politique libérale, oppose les catégories entre elles : public, privé, chômeurs et salariés, français et immigrés, et les fonctionnaires au reste de la population.

 

Les fonctionnaires ne sont pas des nantis, nos salaires sont gelés avec le point d’indice en berne depuis 2017 et également pour les périodes antérieures de 2010 à 2016.  En 20 ans la perte de pouvoir d’achat des fonctionnaires est évaluée à 22%. Beaucoup de fonctionnaires, du fait de la charge de travail et du manque de postes, sont contraints à faire des heures supplémentaires et travaillent audelà des 1607 heures. Le travail de nuit, les astreintes, la pénibilité, les risques psychosociaux sont aussi le lot quotidien de nombreux fonctionnaires.

 

Malgré tout, ce gouvernement qui a supprimé l’impôt sur les grandes fortunes, organise le vol de congés pour les fonctionnaires. Ceci est inacceptable !

 

La CGT revendique, quant à elle, 10% de rémunération en plus, 10% de travail en moins, 10% d’emplois en plus.

 

ENSEMBLE, EXIGEONS L’ABROGATION DE LA LOI DE TRANSFORMATION DE LA FONCTION PUBLIQUE !!!

AVEC NOS 35 HEURES, GARDONS NOS CONGES !

Pesons dans les négociations avec les élus des villes et du territoire

RASSEMBLONS-NOUS LE MARDI 25 MAI A PARTIR DE 17H30

DEVANT LA MAIRIE DE VITRY POUR FAIRE ENTENDRE NOTRE VOIX

 

Appel pour les libertés et contre les idées d’extrême-droite

Depuis maintenant plusieurs mois nous constatons un climat politique et social alarmant. S’allier avec l’extrême droite ou reprendre ses idées ne constituent plus un interdit. Les propos et actes racistes et sexistes au travail et dans la vie se propagent.

Les attaques contre les libertés et les droits sociaux s’accentuent gravement. Dans ce contexte politique, économique, social et sanitaire les injustices explosent et génèrent une forte misère sociale.
Plusieurs lois liberticides organisent une société autoritaire de surveillance et de contrôle qui invisibiliseront les violences policières, déjà trop importantes. De plus, si certaines de ces lois stigmatisent une partie de la population en raison de sa religion, d’autres en ciblent en raison de leur activité militante.
Comme les signataires de l’appel pour les libertés et contre les idées mortifères de d’extrême droite (https://www.appelpourleslibertes.com), nous ressentons toutes et tous l’urgence de construire une réponse forte et unitaire qui dessine l’alliance des libertés, du travail et d’un avenir durable.
Face à ce climat de haine, raciste et attentatoire aux libertés individuelles et collectives, nous avons décidé collectivement d’organiser le samedi 12 juin une première grande journée nationale de manifestation et de mobilisations qui se déclinera localement.
Cette journée fait partie des initiatives unitaires qui se multiplient. D’ores et déjà, nos organisations syndicales, politiques, associations, collectifs, signataires de l’appel, ont décidé de co-construire ce combat dans la durée.


Les premiers signataires :

Syndicats : CGT, FSU, Union syndicale Solidaires, Syndicat des Avocats De France, Syndicat de la Magistrature, Unef, Unl, Fidl, FSE, Alternative, MNL, Confédération Paysanne, Union syndicale de la psychiatrie.

Asso et collectifs : Attac, LDH, FCPE, Fondation Copernic, Oxfam, Alternatiba, Amis de la terre Résilience commune, DAL, CNL (Confédération nationale du Logement), Emancipation collective, Rencontre des justices, MRAP, CRAN, Sos Racisme, comité justice pour ibo  QNQF, observatoire contre l extrême droite, Mrap, association ViSA, Femmes égalité, Collectif National pour les Droits des Femmes, Collectif féministe Les Rosies, Les effronté-es, AFPS,  Conseil démocratique Kurde France, FTCR, CRLDHT, UTAC, France Amérique Latine,  

Médias : Regards, L’humanité, Politis, Contre temps ;  

Organisations politiques :  Ensemble, Generations, La France Insoumise, GDS, Nouveaux Démocrates, NPA, Place Publique, les jeunes écologistes, JOC, MJCF (Mouvement des Jeunes Communistes), UEC, PEPS, Rassemblement Communiste, UCL

Voir l’article d’origine