Un CHSCT très prometteur

Le dernier CHSCT de l’année 2020 s’est tenu le jeudi 17 décembre dernier, en visioconférence.

A l’ordre du jour : 

  1. Validation du compte rendu de la séance précédente 
  2. Point de situation sur la crise Sanitaire Covid-19.
  3. Recours à un agent chargé de la fonction d’inspection via une convention avec le CIG.
  4. Présentation du registre spécial de danger grave et imminent.
  5. Préparation du lancement du document unique d’évaluation des risques professionnels : propositions de méthodologie.
  6. Lancement d’une rélfexion sur la gestion des situations de crises sur le lieu de travail.
  7. Lancement d’un travail de sensibilisation sur l’égalité femmes/hommes et la lutte contre les discriminations et les violences faites aux femmes.

D’abord, signalons que tous les dossiers qui nécessitaient un vote ont été adoptés à l’unanimité des deux collèges.

Les représentants du personnel ont enfin pu mesurer ce qu’était un CHSCT où la parole des agents étaient entendue. Toutes les interventions convergeaient sur le même constat : les agents sont à bout, fatigués, épuisés, dans beaucoup de services. Certains n’ont plus de supérieurs hiérarchiques parce que ceux-ci sont partis. De mauvaises pratiques persistent dans certains services, qui les mettent à mal… L’encadrement doit réapprendre que protéger ses agents fait partie de ses missions. Tous les problèmes ne sont pas réglés.

Mais justement, ce CHSCT doit fournir, par l’évaluation des risques, par l’étude de procédures mises en place par la direction des ressources humaines pour assister à la fois les agents et l’encadrement, la direction pour sortir de ce marasme, dans un esprit de dialogue.

Et justement, le dialogue a été ouvert, franc, sincère. Il n’y avait pas de tabou et une réelle convergence autour d’un but commun : que la situation se rétablisse, que les agents puissent revenir travailler dans de bonnes conditions, que la confiance entre agents, encadrement et direction soit restaurée !

Il reste beaucoup à faire, et ça sera parfois long, parfois difficile, mais cette convergence entre les deux collèges du CHS CT, employeurs et employés, est le meilleur présage qu’on pouvait observer. Pour la première fois depuis de nombreuses années, la souffrance des agents n’est pas niée, elle est prise en compte.  C’était véritablement un cadeau de noël en avance de voir qu’enfin le message a été entendu, et que du concret va venir.

Bien évidemment, la CGT continuera à agir quotidiennement pour que ces projets aboutissent, et pour que des mesures immédiates soient prises dans les situations urgentes – comme celle des collègues encore placardisés. 

Laisser un commentaire