Adresse aux agents des service publics d’Île de France

 

Montreuil, le 25 mars 2020

Aux syndiqué-e-s,

Aux agents des services publics en première ligne aujourd’hui dans le combat contre la pandémie de la région Île de France.

 

Chers camarades,

Chers ami(e)s,

Nous tenons à vous apporter notre soutien dans cette période de crise sanitaire si difficile et à vous remercier pour ce que vous faites chaque jour, chaque nuit parfois au péril même de votre santé, de celle de vos proches, faute de moyens suffisants.

Aujourd’hui, tout le monde fait les éloges des services publics et bien sûr de l’hôpital et des établissements médico-sociaux, sans oublier les personnels du Maintien à domicile SSIAD, des CMS, sur le dévouement des personnels, leurs professionnalismes, leurs engagements, jour après jours.

Cela ne doit pas faire oublier, que depuis plusieurs années maintenant, vous vous battez contre sa casse orchestrée par les gouvernements qui se sont succédés.

Les politiques d’austérités successives ont détruit peu à peu les services publics dont celui crucial de la santé et de l’action sociale, au profit de sa marchandisation, de la rentabilité financière. Ce choix de société n’a jamais été le nôtre.

Depuis plusieurs mois, à vos côtés, nous sommes descendus dans la rue pour faire entendre vos/nos revendications qui aujourd’hui prennent tout leur sens, oui il faut de toutes urgences refinancer l’Hôpital Public et les établissements médico-sociaux, pour leur donner les moyens dédiés à leur rôle premier à savoir une réponse égalitaire aux besoins de l’ensemble des citoyen- ne-s partout sur le territoire (aujourd’hui touché-e-s par le COVID-19).

Dès la sortie de cette pandémie nous vous faisons la promesse solennelle que nous serons à vos côtés encore plus nombreux.ses pour porter votre/notre vision de l’hôpital public, plus largement de la santé et de l’action sociale ainsi que la sécurité sociale, indispensable à notre pays.

Aujourd’hui, comme hier mais aussi demain, nous serons à vos côtés pour défendre le service public.

Amitiés fraternelles.

Valérie Petit Lesage
Secrétaire générale de l’URIF CGT

Laisser un commentaire