SOUFFRANCE A TOUS LES ÉTAGES : Ambiance délétère dans tous les services…

Et ça continue…

De nouvelles rumeurs circulent et les services sont en pleine désorganisation. Il faut dire : on aurait annoncé que le Directeur Général des Services s’en va, qu’il n’y aura pas de Conseil Municipal avant les élections (alors que nous sommes à la fin d’un exercice budgétaire)… Ca laisse présumer d’un joli désordre pour les mois à venir…

Ce qui a également  poussé la CGT à écrire une lettre ouverte au maire :

Monsieur le Maire,

Une nouvelle fois, nous sommes dans l’obligation de vous alerter quant à l’ambiance délétère qui règne au sein des services de la ville.

Des mails d’élus (qui démissionnent ou pas) diffusés à tous de manière intempestive, aux rumeurs concernant l’éventuel départ du Directeur Général des Services – relayées jusque dans les colonnes du Villejuif Notre Ville – qui suivent celles concernant une enquête de la Cour des Comptes dans les services, et celle qui veut qu’aucun conseil municipal ne soit prévu alors que nous arrivons à la fin d’un exercice budgétaire, nous ne pouvons que constater que celles-ci ont un effet néfaste sur le moral des agents, sur leur motivation et leur qualité de vie au travail.

À plusieurs reprises et depuis plusieurs années, nous avons dû vous faire part de ces inquiétudes, causées par une information (ou de fausses informations) diffusées via les réseaux sociaux.

A ces pratiques, viennent s’ajouter la profusion de « nouvelles » procédures qui sont mises en place au bon vouloir de certaines directions et s’appliquent sans passage préalable devant les représentants du personnel…

Ainsi, c’est par hasard que la Direction des Ressources Humaines apprend que la Direction de l’Education a mis en place une nouvelle procédure concernant les accidents de service ; c’est par hasard que les agents apprennent qu’il existe une nouvelle procédure quant à la consultation de leur dossier administratif ; c’est par hasard que les agents de la voirie apprennent les dernières modifications de leurs horaires de travail…

Ajoutez à cela que personne n’a encore  de visibilité quant à la façon dont est attribué le CIA, ou quand à celle dont est calculée l’IFSE…  Le tout nimbé dans une aura de secret : il est dit aux agents qu’ils ne doivent pas dire qu’ils le touchent, comme s’ils l’avaient volé…

Chacun se demande donc comment accomplir ses missions sans visibilité quant au but ni aux règles du jeu.

Aussi une nouvelle fois, nous vous exhortons à communiquer de façon précise, sincère, transparente et générale et à respecter les processus du dialogue social au sein de l’administration afin que chacun puisse retrouver son rôle et le sens de sa fonction.

Vous n’êtes pas sans savoir que vous avez, en tant qu’employeur, une responsabilité quant à la santé psychique des agents de la ville, conformément au décret 85-603 du 10 juin 1985 relatif à l‘hygiène et la sécurité du travail, ainsi qu’à la médecine professionnelle et préventive dans la fonction publique territoriale.

Article 2—1 : L’autorité territoriale est chargée de veiller à la sécurité et à la protection de la santé des agents placés sous son autorité.

De plus vous êtes tenu de respecter les principes généraux de prévention de l’article L.4121-2 du code du travail.

Nous vous prions, monsieur le maire, de recevoir l’expression de notre considération.

Laisser un commentaire