LE RAPPORT EGALITE HOMME-FEMME ? Ce qu’il aurait fallu nous dire…

On ne peut pas se plaindre de ce que le rapport égalité homme femme nous aie pris beaucoup de temps : la dernière fois qu’il aurait dû être présenté aux représentants du personnel, on nous a objecté que comme il ne faisait que reprendre des données déjà contenues dans le bilan social, on nous en faisait grâce…

Et du coup ce fut une surprise d’en découvrir un présenté aux élus lors du débat du Rapport d’Orientation Budgétaires, il y a quelques conseils municipaux de cela

Alors qu’est ce qu’il nous dit ?

D’abord il nous dit que comme dans toute la fonction publique, les écarts de salaire sont moins importants que dans le privé – ce qui n’est pas vrai dans toutes les fonctions publiques – et le « plafond de verre » (qui empêche les femmes d’accéder aux postes à responsabilité) est moins impénétrable… Enfin si on veut comparer un « poste à responsabilité » en mairie et dans le monde de la finance, de la banque, de l’assurance… C’est quand même pas tout à fait le même niveau de rémunération…

Par contre, il nous dit que 80% des contractuels (qui représentent plus de 20% de l’effectif total) sont des femmes, et donc que même dans notre petit pré carré de fonction publique, les femmes sont plus facilement précarisées que les hommes. Elles sont aussi plus facilement sur des postes de catégorie C, sont plus fréquemment victimes de maladies professionnelles et accèdent moins souvent aux formations.

Donc, le plafond de verre n’est pas aussi épais, mais le plancher, lui, est toujours aussi glissant…

Et nous sommes toujours sans nouvelles des critères du RIFSEEP, qui pourraient bien s’avérer plus discriminant pour celles qui, comme c’est encore le plus souvent le cas, sont les premières à s’arrêter de travailler pour s’occuper de leurs enfants… Clairement, la question est : un congé maternité ou un congé « enfant malade » sont ils considérés comme de l’absentéisme ?

ON EN PARLE TOUS ENSEMBLE LE 8 MARS !

 

Laisser un commentaire