AGENTS EN SOUFFRANCE : LA COUPE EST PLEINE

Après des mois et des mois à « camper » dans des bureaux de fortune, à subir les sous effectifs et une pression accrue de leur direction, il est enfin à l’ordre du jour de remettre en état le rez-de-chaussée de la mairie pour que les agents le réintègrent. Il serait trop simple de le faire dans l’intérêt du personnel et du service public, de tenir compte des besoins des services : A été présenté en CHS CT un rapport qui annonce la réfection du hall et du service de l’état civil en Open Space. Pire, on supprime aux agents leurs imprimantes, compliquant d’autant la réalisation des actes, extrêmement pointue. Le tout dans une ambiance de flicage, de sous-effectif et avec une pression toujours plus forte !

C’est d’abord le public qui en fera les frais !

Un guichet unique, pourquoi pas ? S’il peut permettre d’accueillir le public dans de meilleures conditions ! Actuellement, les agents n’en peuvent plus : La gymnastique qui consiste à gommer les différences entre le métier des Affaires Générales et celui de l’Etat Civil, appelés à faire de la « polyvalence » dans le cadre du guichet unique, ne se traduira sur le long terme que par une dégradation du service rendu aux usagers ! Les équipes en ont assez d’être mises sous pression et de devoir assumer des décisions à l’emporte-pièce qui saboteront leur travail, qu’on les pousse à la faute, qu’on ne prenne pas leur parole en compte, qu’on leur en demande toujours plus avec moins !

Les agents, les organisations syndicales, ont alerté !
Et personne ne les a écoutés !

Aussi nous appelons à la

GREVE

Le mercredi 31 mai 2017 de 10 h à 12 h

Rassemblement devant la mairie

 

o             Contre la pressurisation systématique des chefs de services et de leurs équipes qui se voient contraints de refuser des congés et se voient dépossédés de leurs missions, qui voient niée leur expérience ;

o              Contre la dégradation prévue de l’outil de travail, et notamment la suppression systématique d’imprimantes, notamment au sein du service de l’État Civil ;

o              Contre l’aménagement de l’accueil de l’hôtel de ville en Open Space qui constitue une dégradation de la qualité d’accueil du public et de l’exécution des missions, notamment pour l’État Civil et les Affaires Générales ;

o              Pour le remplacement des agents sur des postes vacants notamment au sein du service accueil et formalités où les collègues effectuent des heures supplémentaires pour pallier au manque d’effectifs.

Laisser un commentaire