ATSEM : Allez, on remet ça !

Comment vous dire ?

Ca faisait des mois qu’on attendait que le dialogue social reprenne. Eh ben c’est dingue, mais d’un seul coup, tout le monde s’y met, au point qu’on a été obligés de se partager pour tenir plusieurs réunions en même temps. Le mercredi 19 avril au matin, non seulement on avait une réunion sur le stationnement des agents – un dossier qui commence à dater – mais en plus, on avait la réunion des ATSEM promise en juillet 2016 !

Donc, cette fois-ci, pas question de mobilité forcée, mais d’une mobilité consentie pour les ATSEM. Sur quels critères ? C’est là que ça coince ! Personne n’a été capable de nous l’expliquer – en tous cas pas d’une façon satisfaisante. Le mot « discriminatoire » a été prononcé et les ATSEM n’ont pas été en reste pour s’en plaindre. Mais c’est vrai que des critères comme « expérience », « assiduité » ou « mixité » auraient mérité d’être un peu mieux explicités… Parce que là…

Ensuite l’élue chargée de l’enfance nous a dit qu’elle suivait « de très près » les travaux du Conseil d’Etat suite au mouvement national des ATSEM de février dernier… Forcément, nous, on s’est félicités qu’il’elle soit à ce point impliqués pour faire aboutir les revendications de la CGT en la matière !

On évitera de s’étendre sur le rappel au « droit de réserve » fait aux ATSEM. Il n’avait rien à faire là et la démarche consistait avant tout à demander que soit respectée une forme de discrétion professionnelle. Mais pour ceux que l’obligation de réserve intéresse vraiment, il vaudra mieux cliquer ici.

Dernier point à l’ordre du jour : les formations. Sacré programme puisqu’il faudra initier les ATSEM à la bientraitance et aux problématiques soulevées par l’accueil des enfants handicapés en maternelle. Très ambitieux, mais ne serait-il pas possible, plutôt que d’envoyer les soixante trois ATSEM de la ville en formation à la Défense sur trois sessions (dont elles reviendraient avec… une clé USB !) de faire des formations en interne ? On a l’équipement nécessaire, et ça éviterait les frais de transport et de restauration.

Du coup, les ATSEM sont reparties avec la promesse d’une… nouvelle réunion !

Laisser un commentaire