Les territoriaux de Villejuif sont en deuil

Toute la vérité doit être faite sur la mort de notre collègue !

Nous sommes accablés, effrayés et en colère d’avoir perdu l’un des nôtres.

Nous avons appris mercredi 8 février le décès de Thierry HOLVECK, gardien du gymnase Daniel Féry.

Nos pensées vont évidemment à ses proches et ses collègues.

Les circonstances de sa mort restent à ce jour encore très confuses. Il semble qu’il ait mis fin à ses jours à son domicile. Il est encore trop tôt pour pouvoir expliquer avec précision les raisons de ce geste.

Néanmoins les éléments d’informations portés à notre connaissance nous laissent croire à un lien avec le contexte professionnel. De nombreuses questions sont soulevées. Outre l’enquête de police qui déterminera les causes exactes de cette mort violente, une enquête rigoureuse doit être menée pour éclaircir la responsabilité, si il y a, de l’employeur, qui rappelons-le, a un devoir de protection vis-à-vis des agents. Nous exigeons de notre employeur de faire diligenter une enquête par le CHS-CT

Comment un agent après plus de 20 ans de carrière sans reproche, peut-il en arriver à l’irréparable ?

Dans l’immédiat, nous demandons que toute la lumière soit faite sur les circonstances qui auraient mené à ce drame humain.

Certains collègues souhaitent organiser une manifestation en son hommage. Nous vous proposons de nous retrouver à une

Assemblée Générale des personnels

Le Mardi 21 Février 2017 – De 9h30 à11h30

À l’Union Locale de Villejuif

16, rue Jean Jaurès – 94800 VILLEJUIF

Dans l’attente de nous retrouver pour construire ce moment de solidarité, soyons attentifs les uns aux autres et ne sombrons pas dans l’isolement.

3 réflexions sur “Les territoriaux de Villejuif sont en deuil

  1. Mes sincères condoléances à sa famille, aux proches et aux collègues. Il est parti avec son secret que dieu l’accueille dans son vaste paradis.
    Je suis territoriale comme vous cette nouvelle m’attriste, j’espère que l’enquête démontrera la responsabilité de l’employeur.
    La fonction publique est dans la tourmente avec tous les changements qui s’opèrent.
    Bon courage à tous.

  2. L’altercation aux vœux du maire concernait une remise de prix à une jeune capitaine de l’USV Volley. Hors, le club et son président ont fait en sorte d’empêcher cette remise de prix en faisant passer le message que la joueuse n’était pas disponible. En effet cette remise de prix aurait mis sur le devant l’entraîneur, M. Holveck, dont ils voulaient probablement se débarrasser.

    Thierry Holveck a tout fait pour que cette cérémonie puisse avoir lieu. Il ne voulait pas que l’on prive la petite (et par elle son équipe) d’une reconnaissance sportive. La jeune joueuse et ses parents (qui habitent en Seine et Marne) se sont rendus aux vœux pour finalement constater sur place que cette remise de prix était annulée… C’est dans ce contexte que l’altercation a eu lieu entre M. Holveck et M. Chateau.

    On notera que l’entraînement a été repris par Monsieur Baccon puis par Bruno Chateau, le fils du président. Ce dernier rêvait d’entraîner également les poussins du club (déjà très performants).

    M. Holveck gênait-il les membres de cette association très « familiale » ?

    Thierry disait que son responsable à la mairie était un brave type, mais qu’au-dessus ça se jouait entre cabinet du maire et présidence de l’USV Volley.

Laisser un commentaire