INSTANCES PARITAIRES : SOIT TROP, SOIT PAS DU TOUT

Ca devait arriver…

A force qu’on se plaigne de ce que les séances de Comité Technique durent trop longtemps (8 heures, tout de même), on finit par… ne plus en avoir du tout.

Pourquoi ?

Comme d’habitude : les chamailleries de l’exécutif !

La présidente des instances n’aurait pas été consultée sur leur « recomposition » (et c’est vrai qu’elles étaient en pleine décomposition), elle aurait refusé de signer l’arrêté qui la réinstaure comme présidente. Donc il n’y a plus de présidence. Et donc plus d’instance.

Plus de CHSCT ? Au moment où il y en a le plus besoin c’est quand même dommage.

Naturellement, nous avons d’ores et déjà saisi le préfet afin que notre employeur soit rappelé à ses obligations…

A suivre…

Laisser un commentaire