STATIONNEMENT : UN PAS EN AVANT ?

Systeme d

Pour rappel, certains de nos collègues en sont réduits à sacrifier une partie conséquente de leur traitement pour régler les horodateurs. Quand ils trouvent une place … 

Trouver des solutions pour permettre aux agents de la mairie de stationner, c’est une revendication portée par les deux organisations syndicales depuis… 10 ans… Nous avons sollicité de travailler avec le maire sur ce sujet depuis le mois de Mai 2014. Il figurait dans les revendications lors du mouvement d’octobre à décembre 2015.

Les organisations syndicales ont demandé de connaître les actuelles modalités d’ attribution des places de stationnement sur le parking paysager et les critères qu’il était nécessaire de revisiter, de recenser les lieux dans la ville où les agents ont la possibilité de se garer en toute sécurité pour leur véhicule et eux-mêmes, de faciliter le stationnement pour le personnel travaillant dans les écoles, de trouver des mesures transitoires dans l’attente de la refonte globale du stationnement.

Elles ont porté l’exigence de travailler ensemble l’envoi de deux questionnaires, un aux agents pour relever leurs besoins et un deuxième aux chefs de service et encadrants dont le personnel utilise leur véhicule personnel pour rendre le service public (ex ; portage de repas) et qui payent de leurs deniers propres le stationnement.

Il était prévu de se revoir début décembre 2016 avec une proposition de questionnaires qui devaient être transmis en amont aux organisations syndicales. La rencontre de décembre n’a pas lieu, et au retour des congés de noël, les organisations syndicales reçoivent une convocation de  réunion le 2 janvier pour le 4 janvier à 16 h, puis (correction) 17h. Mais aucun document n’est envoyé, ni même le compte-rendu de la réunion précédente du 19 octobre 2016. Les organisations syndicales demandent alors le report de la réunion et l’envoi des documents. Pas de réponse…

Il est dommage qu’il n’ai pas été travaillé avec les organisations syndicales qui auraient ajouté un certain nombre de question comme par exemple la contrainte familiale de déposer les enfants à la crèche ou à l’école sur le temps du trajet. Mais on commence à connaître la définition du dialogue social et des engagements de Monsieur le Maire…

Ce questionnaire est très concis et aurait mérité d’être enrichi. D’ailleurs, n’hésitez pas à ajouter vos observations sur les  éventuelles contraintes qui vous obligent à prendre votre véhicule. Nous n’allons pas vous dire de ne pas le compléter car « Chat échaudé craint l’eau froide ». Rappelez-vous le questionnaire sur la mise en place du CNAS où la Municipalité a justifié sur la base de 145 retours sur 1165, soit 12 % des agents l’arrêt du partenariat avec le CASC. C’est ce qu’elle appelle « améliorer les conditions matérielles et morales des agents »  !

Une bonne vieille position patronale d’avant 1895…

En attendant, n’oubliez pas de remettre à manger aux bandits manchots, sous peine de verbalisation et nous invitons tous les agents de Villejuif qui attendent, depuis bien longtemps maintenant, que le maire se penche sur le problème du stationnement à réviser… la technique du Créneau !

Une réflexion sur “STATIONNEMENT : UN PAS EN AVANT ?

Laisser un commentaire