PLUS BELLE LA MAIRIE (2) – Le grand malaise

plus-belle-la-mairie

Oh là là… Mais c’est passionnant, dîtes moi, ce qui se passe en mairie de Villejuif. La série continue…

Coup de théâtre : Laurence ne démissionne pas parce que les agents ont été trop émouvants avec elle, qui est gentille avec eux depuis le début de la saison un – enfin… La plupart du temps. Philippe et Franck se regardent en chiens de faïence, parce que Philippe veut pas (plus ?) qu’on vire le directeur général des services, alors que Franck… on sait pas… Il a l’air d’avoir des regrets. Mais en même temps, c’est pas sûr… Pendant ce temps là, Paulo a fait un article pour dire que Laurence est gentille et qu’elle a toujours été du côté des agents même si elle a aidé Philippe à dézinguer leur CASC, et qu’elle a voté les budgets qui font qu’il y a 83 postes en moins au tableau des effectifs en 2015, et que les agents ils l’aiment bien… Du coup on sait quand même pas ce qui va se passer. Parce que à côté de ça, tout le monde pensait qu’il y allait avoir une nouvelle adjointe RH, alors ils ont tous commencé à dire n’importe quoi. Tous ! Même Philippe il a écrit sur le Facebook d’Alain qu’en fait il l’avait jamais aimée (parce qu’il y a aussi des histoires d’amour, hein)… Alors que bon, à la fête du personnel en janvier 2015… Et puis on sait toujours pas ce que manigancent Edouard et Jean-François… Ni comment va se passer le prochain Comité Technique…

Sérieusement…

La CGT des Territoriaux de Villejuif, O/E comme UGICT, demande aux élus du Conseil Municipal, pour le bien des agents et de l’administration de la commune de Villejuif, de trouver et de mettre en place dans les meilleurs délais un autre mode de fonctionnement et de communication. Nous les prions, une nouvelle fois, de cesser de se donner ainsi en spectacle et d’insuffler dans le quotidien des agents, et par écho des Villejuifois, cette ambiance de drame permanent particulièrement nocive à l’exécution sereine des tâches qui incombent à l’administration.

Un courrier au maire sera envoyé dans ce sens dans les meilleurs délais.

Nous profitons de l’occasion pour préciser qu’en aucun cas nous ne nous sommes rapprochés d’une formation politique plutôt que d’une autre au sein de la majorité Union Citoyenne pour obtenir que soit menée une action sur les Risques Psycho Sociaux : il s’est agi d’une décision du CHSCT où nous avons été suivi dans notre demande d’enquête par l’ensemble (moins une voix) de Collège Employeur, quoi qu’aillent prétendre aujourd’hui les élus du groupe Villejuif Notre Ville.

Naturellement, nous ne sommes dupes d’aucune partie du conflit et conseillons aux agents de déployer tout leur esprit critique et de ne pas s’impliquer, ni émotionnellement ni d’aucune autre façon, dans le conflit qui semble animer la majorité : ce qui progresse, que ce soit en silence ou à grand bruit, c’est la casse de notre outil de travail, la réduction de nos effectifs, l’usure des agents de la ville. Tous ceux qui par leur vote contribuent à ces dynamiques –  réduction des budgets de fonctionnement de la ville, suppression de la subvention au CASC – quoi qu’ils en disent, n’ont pas à coeur « les intérêts » du personnel de la mairie de Villejuif ou du service public.

 

 

Laisser un commentaire