PLUS BELLE LA MAIRIE… (1) – une rentée d’incertitude

plus-belle-la-mairie

On pourrait croire comme ça qu’on aime travailler en mairie de Villejuif à cause du service public. Malheureusement, il y a des fois où ça coince un peu… Plus de moyens, de moins en moins de collègues, pas de locaux (toujours pas de commissariat pour la police municipale), augmentation des risques psychosociaux, toujours aucune orientation politique claire…

Alors on cherche des compensations. Et du coup, ce qui nous tient, c’est le savon. Vous savez ? Le savon ! Le soap !

Parce que c’est comme ça à la mairie de Villejuif ! Tous les jours, il peut se passer n’importe quoi entre les principaux protagonistes du feuilleton. Et même si la réalisation est pas terrible, même si les décors font toc, même si les dialogues sont mauvais, même si les acteurs sont pas très crédibles… On peut pas s’empêcher de regarder (un peu comme pour les accidents de la route)… Pire, si on sait qu’on risque de rater un épisode, on l’enregistre et ensuite on le regarde en cachette…

Pourtant, l’intrigue avance jamais très très vite, en tous cas au niveau du service public rendu à la population. Par contre, les querelles intestines…

Tenez, par exemple, ça fait des mois qu’on se demande si Philippe va claquer la porte au nez de Franck et que Franck est en colère à cause du protocole d’accord que les syndicats ont pas signé, et et qu’il se venge en décidant de ne plus subventionner le CASC parce qu’en plus c’était l’idée de Philippe, et que pendant ce temps là Laurence a du mal à faire faire ce qu’elle veut à la DRH, et du coup on est toujours dans le suspense : est-ce qu’elle va réussir à faire valoir ses prérogatives d’adjointe ou pas ? Même si dans la dernière saison la mairie a brûlé on sait pas encore quand elle sera remise en état et les services travaillent toujours dans des boites à chaussures en attendant. Mais Laurence, elle y peut rien. Et pendant ce temps là, Jean François a du mal à se remettre de ce qu’il considère comme la trahison de Franck, alors il a fait un groupe tout seul au Conseil Municipal. Et Alain et Nathalie ont peut-être découvert un scandale alors ils sont devenus lanceurs d’alerte quand personne les a empêché de démissionner… Même pas Franck… Et Franck est bien ennuyé parce qu’Edouard et tous leurs copains ont publié un communiqué de presse qui fustige les agents, mais il fera pas d’excuses, même si ça permettrait de faire reprendre le dialogue social, parce qu’il est fier et que ça fâcherait Edouard, et que si Edouard était fâché… Il pourrait revenir avec Jean-François !?! Et Franck a viré le DGS, mais il faut pas le dire alors tout le monde fait semblant. Sauf Philippe qui veut savoir s’il y a une chasse aux sorcières ou pas ?

Dans l’épisode d’hier, sur le Facebook de Philippe, on a appris que quelqu’un démissionnerait. On sait pas qui c’est et on sait même pas qui pourrait savoir qui c’est ! Et puis on sait pas si c’est quelqu’un qui quitte la série, heu, pardon… Qui démissionne du Conseil Municipal ou juste de son poste d’adjoint… Et tout le monde pense que c’est Laurence. Et ça, ce serait un sacré coup de théâtre ! Du coup Franck, on sait pas ce qu’il va faire. Et Philippe se frotte les mains parce que même si ça fait une personne en moins dans son camp, il espère que ça lui permettra de montrer à tout le monde qu’en fait même si c’est pas lui qui commande, c’est lui qui commande quand même un peu ! Mais ça, ça plait pas à Franck, alors il va être encore plus copain avec Edouard…

Palpitant, non ?

Vous ne comprenez rien ? C’est normal. Il n’y a rien à comprendre. Une des caractéristiques du Soap, c’est que si vous essayez de le raconter à quelqu’un qui ne suit pas, il vous prend pour un fou. Mais pour vous, c’est que du bonheur et la joie d’observer des relations conflictuelles. Dans un feuilleton télé, c’est cathartique.

Naturellement pour les agents, à vivre en tant que professionnels, c’est un peu plus compliqué. Parce que trouver au quotidien une bataille d’égos à rebondissements là où on devrait trouver le soucis de la chose publique, c’est toujours à la fois décevant et inquiétant.

 

 

Creative Commons License
PLUS BELLE LA MAIRIE... (1) - une rentée d'incertitude by UGICT is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 4.0 International

Une réflexion sur “PLUS BELLE LA MAIRIE… (1) – une rentée d’incertitude

Laisser un commentaire