PRIVES DE MANIF ?

Communiqué CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL

Le Gouvernement avait franchi un nouveau cap dans sa volonté de bâillonner le mouvement social, en interdisant la manifestation parisienne du 23 juin. Cette décision représentait une remise en cause grave d’une liberté fondamentale garantie par la constitution : le droit à manifester. Les organisations ont toujours affirmé leur volonté de manifester pacifiquement.

Après des discussions serrées avec le Ministre de l’Intérieur, les organisations syndicales et de jeunesse ont obtenu le droit de manifester à Paris le 23 juin, sur un parcours proposé par le Ministre de l’Intérieur, ainsi que l’autorisation de manifester le 28 juin, selon des modalités à discuter avec la Préfecture.

Les organisations syndicales et de jeunesse ne se laisseront pas détourner du coeur du problème qu’est le projet de loi travail. Un projet de loi largement rejeté par une majorité de français, sondage après sondage, mobilisation après mobilisation. Un projet de loi visant le dumping social, rejeté par la majorité des organisations représentatives du pays et imposé aux forceps aux parlementaires par le 49/3 et la menace de l’utiliser de nouveau.

Les organisations syndicales et de jeunesse appellent les salarié-es, les jeunes, les privé-es d’emploi et les retraité-es à participer à la votation.

Les organisations syndicales et de jeunesse affirment, depuis le début, leur disponibilité pour faire des propositions concrètes, porteuses de progrès social et de nouveaux droits.

Le Président Hollande n’a toujours pas répondu à notre lettre commune adressée le 20 mai dernier.

Le Président Hollande n’a d’autre issue, pour sortir de cette impasse, que de réunir les organisations syndicales et de jeunesse très rapidement.

Les organisations syndicales et de jeunesse appellent les salarié-es, jeunes, privé-es d’emploi et les retraité-es à participer massivement aux manifestations des 23 et 28 juin.

Montreuil, le 22 juin 2016

12961270_10208952589676692_8348190686841036038_o

Donc les camarades, demain, on sera sur le bitume pour faire valoir nos droits, une nouvelle fois !

RV AUX BRAVES – JEUDI 23 JUIN – 13 h 30 – METRO PAUL VAILLANT COUTURIER !

12973355_10208952587676642_5552774694056765224_o

RV 14 h Place de la Bastille

« D’abord interdite, ce matin vers 9 heures, par la préfecture de police de Paris, qui estimait que les conditions de sécurité n’étant pas réunies, la manifestation du 23 juin contre la loi Travail a finalement été autorisée par le ministère. L’annonce a été faite à la mi-journée, après une rencontre entre Bernard Cazeneuve, Philippe Martinez de la CGT et Jean-Claude Mailly, de Force ouvrière. Lors d’une conférence de presse au siège de la CGT, à Montreuil, Philippe Martinez, le leader de la centrale syndicale, a indiqué le premier qu’un accord avait été trouvé avec le ministre de l’Intérieur. « Les organisations syndicales ont obtenu le droit de manifester le 23 juin sur un parcours proposé par le ministre de l’Intérieur », a indiqué le syndicaliste en pointe dans la contestation.

Le défilé aura donc bien lieu demain, mais aux conditions imposées par la place Beauvau. A la demande de Bernard Cazeneuve, le défilé fera le tour du bassin de l’arsenal depuis Bastille Un compromis entre la manifestation « statique » que souhaitait à l’origine la préfecture et le défilé entre Bastille et Nation auquel tenaient les syndicats. »

Laisser un commentaire