DES FLEUVES ET DES CT…

BB CGT« Que dire ? »

C’est ainsi qu’un des membres du collège employeur a commencé son intervention après la présentation du rapport de la médecine du travail lors de la séance commune du CT/CHSCT du 21 juin 2016.

Il faut dire… Il devient compliqué de rester constructif quand on vous a expliqué que l’état des agents empire dans la collectivité.

Rebelote avec le rapport de la psychologue du travail et avec le rapport de l’assistante sociale du personnel. En clair, le nombre de consultations augmente, les agents des catégorie C sont confrontés à une extrême pauvreté, les difficultés rencontrées par l’administration – les mêmes que nous dénonçons depuis des mois – pour obtenir des réponses de l’exécutif, font augmenter le mal être au travail, ce qui débouche sur des risques psycho-sociaux (RPS) accrus.

BisouComme pour illustrer, la question des ATSEM s’invite dans le débat, provoquant une vive polémique y compris au sein du collège employeur entre ceux qui pensent que l’affaire est réglée et ceux qui ont décidé qu’elle ne le serait pas… En séance, donc, l’élue en charge de l’enfance nous annonce qu’il y aura mobilité forcée. Et comme tout se règle via les nouvelles technologies à Villejuif, un SMS du maire vient la désavouer dans la minute…

Alors même que nous venions de faire la leçon aux élus sur le spectacle qu’ils offrent aux agents…

Vient ensuite la question des déménagements des services impactés par l’incendie. Depuis sept mois, ceux-ci sont dans des conditions précaires. Le service rendu à la population est dégradé. Nous alertons depuis des mois et proposons des solutions. Mais non… Pas possible de nous entendre sur ce sujet. Alors depuis la veille, comme enfin l’exécutif et l’administration se sont rendu compte qu’il allait faire trop chaud dans le kiosque pour y laisser l’Etat Civil, il faut déménager à marche forcée, rapatrier l’ancien Espace Jeunesse dans ses locaux (qu’il avait quitté pour laisser la place à la police municipale qui ne s’y installera pas) en urgence, le tout sans consultation préalable du CHSCT et alors même que les locaux n’ont pas reçu l’autorisation de la préfecture de recevoir du public… Et nous voici obligés, en séance, de faire voter le respect de la loi…

Sur la procédure Canicule, travaillée en commun par les collèges employeurs et employés et l’administration, il y aura un vote unanime, de même que sur l’acceptation du cahier des charges de l’enquête sur les Risques Psycho Sociaux décidée le 15 mars dernier en CHSCT.

Le REC (Rapport sur l’Etat de la Collectivité) sera examiné… le 30 juin.

8 réflexions sur “DES FLEUVES ET DES CT…

Laisser un commentaire