APRES NOTRE ASSEMBLEE GENERALE (2)

Logo UgictApparemment, une pLogo CGT Territoriaux Villejuifremière victoire a déjà eu lieu pour le personnel municipal de Villejuif qui a haussé le ton en assemblée générale hier. Dans l’après midi, un mail timide du Directeur Général des Services Municipaux nous annonçait qu’il souhaitait modifier l’ordre du jour de notre rencontre du 9 octobre, et que plutôt que de parler du stationnement, il pensait évoquer avec nous le Régime Indemnitaire et la méthode de travail des groupes mis en place pour prendre en compte nos revendications…

Nous, nous aurions aimé lire : « Le maire m’a autorisé à mettre de côté une importante enveloppe budgétaire qui nous permettra non seulement de revaloriser le régime indemnitaire mais aussi d’engager un important plan de formation, prioritairement à destination des agents en reclassement actuellement en souffrance dans les services. Je vous informe qu’il abandonne l’idée d’une prime de présentéisme telle qu’évoquée lors des réunions avec le personnel en septembre, considérant qu’il est plus important d’instaurer un système équitable et solidaire entre les agents. La participation à la mutuelle des agents sera également augmentée afin de permettre à ceux qui rencontrent le plus de difficultés d’adhérer à l’un de ces organismes. Sachez par ailleurs que nous avons beaucoup avancé sur la question du stationnement, et que j’aurais bientôt des éléments très concrets à vous soumettre, qui permettront une réelle avancée pour les agents rencontrant des difficultés dès 2016. Et qu’enfin il s’engage à ce qu’une nouvelle organisation administrative soit mise en place dans 2 mois en associant chaque agent pour que celui-ci en soit acteur et pleinement reconnu dans son expertise professionnelle » (Nous cédons bien volontiers nos droits d’auteur à l’autorité territoriale)

BB CGTAu lieu de ça, petite tentative de calmer le mouvement en engageant les négociations ? Et qui plus est, on nous propose de parler de la …méthode de travail ?

Trop tard : les agents ont parlé et si jusqu’à la semaine dernière le Régime Indemnitaire – sur lequel on nous promettait des négociations depuis un an et demi – était notre priorité, notre priorité prioritaire aujourd’hui est d’obtenir des réponses concrètes quant à la question des moyens humains et matériels déployés pour nous permettre de remplir nos missions.

Qui plus est, nous attendons depuis un an et demi, et on nous propose de parler de la… méthode de travail ? A trois mois du vote du budget en Conseil Municipal, nous allons avoir besoin d’éléments un peu plus concrets à apporter aux agents… Quelle enveloppe sera consacrée au personnel ? Quels engagements seront pris ?

N'attendons pas le dégelUn exemple concret : Nous sommes à la veille de la fameuse Corrida de Villejuif, une course reconnue internationalement, organisée par les services de la ville qui seront très largement mobilisés en plus de leurs missions habituelles ce jour là (le service des sports, l’entretien des rues, les gardes urbains, certains services d’animation, la maison des association pour ne nommer qu’eux). Pour des clopinettes… Ça fait des années qu’on demande régulièrement aux agents de travailler certains week-ends sans que cela se traduise par une compensation financière. Les agents qui récupèreront leurs heures en semaine ne seront pas remplacés et le travail qu’ils n’auront pas fait ces jours là sera toujours sur leur bureau quand ils reviendront. Financièrement, c’est tout bénef, la récupération des heures… Or, avec les contraintes budgétaires, le mot d’ordre c’est : « Aucune heure supplémentaire ». Va falloir organiser les corridas en semaine…

Un autre exemple concret : Nos collègues de la filière culturelle (médiathèque et bibliothèques annexes) n’ont pas pu bénéficier en 2014 de la réforme du RI. Leur statut ne le permettait pas. Aucune augmentation pour eux. Depuis, les départs en retraite et les mutations n’ont pas été remplacées, ce qui se traduit par une vacance de postes. Le travail de ceux qui sont partis est fait par ceux qui restent et les agents entendent parler extension des horaires d’ouverture, possible ouverture le dimanche, développement du nombre d’animations. Naturellement, faire tourner la médiathèque tient particulièrement au cœur des agents qui y travaillent. C’est un très bel équipement qu’il faut exploiter à plein. Mais comment faire si on ne met personne dedans ? Régulièrement, ce sont les agents des annexes qui montent à la médiathèque pour pallier à la pénurie de bras…

Un dernier exemple concret : Dans une petite école de Villejuif, il y a deux agents d’entretien, pour plus de quatre vingt enfants. Cela suffirait. Sauf que l’un de ces agents est en congé maternité (ou absent pour une autre raison). Donc dans l’école, il ne reste qu’un seul agent. Là ça ne suffit plus. Alors pour pallier, ce sont des agents d’autres écoles qui viennent. Et dans les autres écoles, du coup, ils ne sont pas assez non plus. L’effet semble faire boule de neige et c’est comme cela que la semaine dernière, on a demandé à des agents en formation de venir faire le ménage dans les écoles avant et après leur journée de formation…

Tract 8 octobre 2015 Villejuif

Nous pourrions également parler de la souffrance des cadres qui doivent attendre des semaines la validation du moindre courrier, du moindre bon de commande, qui se retrouvent à devoir évaluer leurs agents (nous y reviendrons) avec une méthode nouvelle et éminemment subjective sans qu’on leur permette par ailleurs de dégager le temps nécessaire à cette tâche titanesque – et à qui on demande dans le même temps d’élaborer leurs budgets de service… Ou encore, nous pourrions évoquer la souffrance de ceux qui se sentent mis au placard, de ceux qui ne sont pas nommés à un nouveau grade alors qu’ils ont réussi leurs examens professionnels ou qu’ils ont possibilité de changer de grade – alors même que les postes qu’ils occupent sont déjà définis comme se prêtant à ces évolutions…  Et que dire des contractuels dont le contrat se termine en janvier et qui, à l’heure d’aujourd’hui, apprennent que la ligne directrice de la politique RH de la ville sera de ne pas les réembaucher ? Comment compenser cette perte d’expérience et de technicité ?

Donc à Villejuif, les agents doivent faire toujours plus, pour et avec toujours moins.

Et maintenant, revenons au régime indemnitaire. Comment allez vous compenser ces sacrifices là, monsieur le maire ?

 

Creative Commons License
APRES NOTRE ASSEMBLEE GENERALE (2) by UGICT is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 4.0 International

2 réflexions sur “APRES NOTRE ASSEMBLEE GENERALE (2)

Laisser un commentaire