25 Juin à 9 h 30…

2eb3b1b1be08ce1df5d8b620c4e35f97[1].jpegLogo UDLes serviteurs du patronat et les garants de l’austérité

n’ont pas leur place dans le Val-de-Marne

RDV jeudi 25 juin à 9h30

devant le centre de la CPAM 94

Après les visites de ces derniers temps de Manuel Valls et François Hollande, c’est au tour de Marisol Touraine d’effectuer une visite au sein de notre département. L’objectif est le même, essayer de nous faire comprendre et croire que la politique régressive, inégale et discriminatoire menée serait la bonne.

Nous ne sommes pas dupes, seul le patronat se voit attribuer des cadeaux bien au-delà de ce qu’il pouvait espérer. En atteste ces deux passages en force par le biais du 49/3 pour faire passer la loi Macron en refusant tout débat démocratique.

La politique menée par Marisol Touraine se traduit par une baisse de 500 M € des frais de gestion alors que les caisses de Sécurité sociale dans le département ferment régulièrement pour pouvoir traiter les dossiers en retard, que les effectifs sont partout insuffisants et qu’on demande sans cesse aux agents d’en faire plus, que des caisses de sécurité sociale ferment définitivement et que les agents qui partent en retraite ne sont pas remplacés.

Ce choix doit nous inquiéter fortement car il se traduira par des réductions d’effectifs importantes, alors qu’une dégradation massive des conditions de travail est observée dans l’ensemble des services et qu’on demande toujours plus de travail aux personnels.

De plus en plus d’assurés sociaux renoncent à des soins nécessaires, alors que les personnels des hôpitaux croulent sous les tâches en raison de l’ampleur des sous-effectifs, alors que la situation des services d’urgence est de plus en plus difficile, c’est encore plus d’économies qu’il faudrait faire.

Alors que ce gouvernement s’était engagé à abroger la loi HPST comme le demande depuis toujours la CGT, ce dernier y a renoncer et s’est même permis de l’aggraver en donnant notamment plus de pouvoir aux directeurs des Agences Régionales de Santé.

Les personnels hospitaliers n’ont qu’une seule mission : donner les meilleurs soins aux patients et non faire du profit pour subvenir au besoin du capital. Les hôpitaux sont devenus de réelles cocottes prêtes à exploser. Il est urgent de stopper cette politique.

La ministre de la santé prévoit de visiter le centre de la caisse primaire d’assurance maladie jeudi 25 juin à 9h30. Dans le cadre du pacte de responsabilité de cinquante milliards d’euros, dix sont concernés à l’asphyxie de l’assurance maladie et 1,2 milliard sur les frais de gestions des centres de gestion des caisses de sécurité sociale.

Les effets de cette politique sont désastreux pour les plus nécessiteux, le gel et la remise en cause des allocations familiales, l’assurance chômage, des pensions de retraite illustrent cette régression sociale que nous subissons depuis 2012.

Au même titre que l’accueil que nous avions consacré au Président de la République la semaine dernière lors de sa visite sur le site du MACVAL à Vitry, l’Union départementale CGT compte faire entendre à Marisol Touraine ses revendications en terme de politique de santé et de protection sociale pour lutter contre les inégalités sociales, contre le renoncement aux soins et pour un véritable service public hospitalier capable de répondre pleinement aux besoins de la population par un réel accès aux soins.

Nous lui ferons comprendre également que la CGT n’accepte pas la brutalité et le mépris du directeur de l’APHP envers les personnels qui ne demande qu’une meilleure reconnaissance dans l’exercice de leurs missions.

La CGT agira toujours pour reconquérir une Sécurité sociale de haut niveau répondant aux besoins de la population.

RDV jeudi 25 juin à 9h30

devant le centre de la CPAM 94

Bâtiment B2

1-9 avenue du général de Gaulle

Pour dire stop à cette politique austère !!!

Laisser un commentaire